Matelas Multi-marques : les meilleures ventes sur Amazon
CONSULTER

Perte de concentration : et si votre sommeil en était responsable ?

Vous êtes distrait et vous avez du mal à réaliser une tâche sans divaguer ? Vous souffrez sûrement d’une baisse de la concentration. Si de nombreux facteurs peuvent provoquer des difficultés à se concentrer, la plupart des personnes concernées ne pensent pas systématiquement à faire le lien avec leur sommeil. Info ou intox, on vous livre quelques pistes.

Fatigue et concentration, un lien troublant

Si jusqu’ici peu de professionnels se sont penchés sur un potentiel lien de cause à effet entre les troubles du sommeil et la concentration, une étude australienne et britannique vient de livrer ses conclusions : les mauvais dormeurs ont effectivement plus de mal à se concentrer tout au long de la journée.

La raison ? Les difficultés d’endormissement et les réveils nocturnes réguliers provoquent une perte de vigilance qui altèrent de manière considérable trois processus cognitifs importants :

  • la concentration
  • la mémoire
  • l’attention

Durant cette étude, les chercheurs comparent 23 personnes ayant des problèmes de sommeil à 23 personnes au sommeil de plomb. L’ensemble des participants a été soumis à un test d’attention basé sur une reconnaissance de lettres au réveil en trois niveaux (facile, moyen, difficile). Si on retrouve chez les bons dormeurs une capacité du cerveau à se concentrer sur une tâche précise et à éliminer les distractions environnantes, on remarque que ce mécanisme est déficient chez les insomniaques.

Comment améliorer la concentration grâce au sommeil ?

Pas d’inquiétude à avoir si vous souffrez de troubles du sommeil : l’ensemble de vos capacités cognitives reviendront une fois que vous aurez bénéficié de repos réparateur.

Dès lors, plus question de faire l’impasse sur une bonne nuit de sommeil ! Voici quelques conseils pour mieux dormir :

  • bien choisir sa literie : les oreillers et matelas doivent être récents et de bonne qualité (consultez nos guides).
  • éviter les écrans après 18h : la lumière bleue dérègle la production de mélatonine, connue comme étant l’hormone du sommeil.
  • limiter sa consommation de café, thé et boissons énergisantes le soir : la caféine a un effet « excitant » sur le cerveau, ce qui empêche de trouver le sommeil.
  • faire une séance de méditation avant de dormir : se relaxer avant d’aller au lit permet de chasser les tensions et les contrariétés responsables de l’insomnie.
  • boire une infusion de passiflore : cette tisane a une véritable action sur le sommeil.

Perte de vigilance et difficultés à se concentrer ne sont pas une fatalité ! Pour récupérer ces facultés cognitives indispensables au quotidien, misez sur un sommeil récupérateur. Une fois votre dette de sommeil épongée en quelques nuits, vous devriez déjà ressentir les effets bénéfiques d’un temps de repos de qualité sur votre concentration.