Matelas Multi-marques : les meilleures ventes sur Amazon
CONSULTER

Somnambulisme : focus sur ce trouble du sommeil

Le somnambulisme est une vraie bizarrerie du sommeil. S’il est évoqué fréquemment, ce trouble du sommeil n’affecterait cependant que 4% des adultes dans le monde. Comment se caractérise cet état de sommeil incomplet ? Être somnambule lorsque l’on dort est-il vraiment sans conséquence ? On vous dit tout.

Qu’est-ce-que le somnambulisme ?

Le somnambulisme est un trouble du sommeil lent profond qui se traduit par des activités motrices survenant au cours de la nuit, lorsque les sujets sont endormis. Ils se lèvent, font le tour de la maison, ouvrent des portes et ont les yeux ouverts, laissant croire qu’ils sont éveillés. Probablement d’origine génétique, ce trouble serait accentué par la fatigue, le stress et l’anxiété. Jusqu’à présent, cette parasomnie ne faisait l’objet que d’hypothèses de la part des scientifiques. Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université de Montréal au Canada a révélé que le système nerveux autonome des personnes somnambules était différent de celles qui ne l’étaient pas. Durant le sommeil, le système nerveux autonome contrôle des fonctions vitales telles que la respiration ou encore les muscles cardiaques. Il se compose du système sympathique qui est en charge des fonctions automatiques de l’organisme, ainsi que du système parasympathique qui s’occupe quant à lui de ralentir ces fonctions et de stocker l’énergie. En présence de somnambulisme, c’est le système parasympathique qui est sursollicité. Cette découverte ouvre une nouvelle voie pour comprendre les processus biologiques du somnambulisme.

Somnambulisme : quelles conséquences ?

Comme il provoque des interruptions anormales du sommeil, ce trouble n’est pas sans risque pour la santé de ceux qui en souffrent au quotidien.

Le danger

Les personnes somnambules peuvent parfois devenir un danger pour elles-même ainsi que pour leur entourage. Comme ils sont en train de dormir, ils n’ont pas conscience de ce qu’ils sont en train de faire. Ils peuvent s’échapper par une fenêtre ou encore se blesser.

Le sommeil

Le somnambulisme est évidemment un frein au sommeil réparateur. Au fil des nuits, il engendre des pertes de repos quotidien qui ne sont pas sans risque pour la santé. Dépression, agressivité, fatigue chronique, perte de concentration et même maladies cardiovasculaires.

Contrairement à la faible proportion d’adultes somnambules dans la population, les enfants de moins de 10 ans sont beaucoup plus fréquemment touchés par cette parasomnie. S’il n’existe pas de recette miracle pour guérir du somnambulisme, les récentes découvertes scientifiques devraient permettre de développer de nouvelles stratégies de contrôle et de traitement.

Et si vous ne vous reconnaissez comme somnambule après ces explications, peut-être que vous souffrez d’autres troubles du sommeil. Consulter un médecin est la meilleure chose à faire.

Sinon, vous avez peut-être pour projet de changer de matelas. Si c’est le cas, n’hésitez pas à consulter nos différents guides :